Le Drapeau des Chasseurs à pieds

Une seul Drapeau... Une seule arme !


Le Drapeau des Chasseurs : Côté 'revers'...


Le Drapeau des Chasseurs : Côté 'avers'...


Depuis leur création, les Chasseurs, qu'ils soient à Pied ou Alpins, au travers des incessants changements qu’ils ont connu dans le nombre et l’organisation de leurs unités, n’eurent jamais qu’un seul Drapeau. Témoignage de leur unité de leur arme et de leur cohésion. Un drapeau unique dont la garde sera assurée successivement par l'un des bataillons.
Ce premier Drapeau fut remis par le Roi de France lors d’une cérémonie qui eut lieu le 4 mai 1841 dans la cour du Carroussel à Paris, devant le château des Tuileries. Remise du premier Drapeau au 2ème bataillon de Chasseurs à Pied, en garnison à Vincennes, pour tous les Bataillons de Chasseurs.
Le Duc d’AUMALE, second fils du Roi Louis-Philippe, écrit ces lignes :


"Par une belle matinée de printemps, une colonne profonde entrait dans Paris avec une célérité inconnue. Pas de faux éclat, pas de clinquant, tout était leste et martial. Des clairons pour toute musique, un costume sombre mais dont la simplicité harmonieuse ne manquait pas d’élégance. Les Bataillons de Chasseurs traversaient les rues pas de gymnastique et venaient recevoir un Drapeau des mains du Roi de France."



Défilé des Chasseurs Alpins victorieux au "Pas Chasseurs": Italie 1945



La garde du drapeau des Chasseurs...

De tous temps, dans l'Armée Française, chaque Corps a eu son propre Drapeau et en assure la garde. Chez les Chasseurs, les corps de cette subdivision d'arme ont toujours eu un Drapeau unique et commun à tous, quel qu'en soit le nombre. Les dispositions particulières réglant la garde du Drapeau unique des Chasseurs ont varié suivant les époques.

Très longtemps, de 1841 à 1913, l'emblème des Chasseurs resta confié uniquement à divers Bataillons qui tenaient garnison à Paris ou à Vincennes. Le Bataillon de Chasseurs à Pied de la Garde impériale possédait depuis le 20 mars 1855 un Drapeau qui fut le premier de tous les drapeaux de l'armée française à être décoré de la croix de la Légion d'honneur à la suite de la prise d'un drapeau autrichien à la Bataille de Solférino. Il dût être brûlé à Metz les 27 octobre 1870.

Puis, en 1913, il quitta la région de Paris (aucun Bataillon n'y tenant plus garnison) et divers Corps, fixés par le commandement, en assurèrent seuls la garde.

De 1918 à 1939, seuls les Bataillons à fourragère rouge, ainsi que le 24ème(ex-Bataillon de la Garde Impériale), les 1er et 10ème (qui avaient fait décorer le Drapeau), eurent cet honneur, à tour de rôle, pendant un an.

Dans l'Armée de l'Armistice (1940-1942) et depuis 1947, tous les Corps de Chasseurs assurent cette garde pour une année, une alternance étant aujourd'hui observée entre le Bataillon mécanisé et les Bataillons de Chasseurs Alpins. L'ordre en est établi par le commandement. Le "passage" du Drapeau s'effectue, depuis plusieurs années, lors de la fête nationale de SIDI BRAHIM, au cours d'une prise d'armes à laquelle participent des centaines « d'Anciens ». Depuis 1996, cette cérémonie a lieu à Vincennes, berceau historique des Chasseurs que l'on appelle aussi "congré national des Chasseurs".

Depuis 1986, en remettant le Drapeau dans les mains du chef de corps du Bataillon qui en prend la garde, le général qui préside la cérémonie prononce la formule réglementaire suivante :



"Au nom du général chef d'état-major de l'Armée de Terre, je confie, pour une année, la garde du Drapeau des Chasseurs au XX Bataillon de Chasseurs Alpins
(ex: 13ème bataillon de Chasseurs)".


Quand le Drapeau est appelé à défiler à la tête d'un Bataillon qui n'en a pas à ce moment la garde, celle-ci reste fournie par le corps qui en est le titulaire et porte évidemment la tenue de ce dernier.



Inscriptions au Drapeau des Chasseurs...

Les Chasseurs à Pied ont connu pas moins de 14 drapeaux successifs tout au long de leur histoire...
Le Drapeau, témoin de l’unité de tous les Chasseurs ne symbolise pas seulement la gloire du passé(Sidi-Brahim, la Grande Guerre, les Glières, Narvik...), il est aussi la garant de l’avenir des Chasseurs et leur attachement au prestige de la France. A ses plis sont accrochés :



  • La médaille militaire gagnée par le 1er Bataillon en 1945 dans les VOSGES.
  • La Croix de la Légion d’Honneur gagnée par le 10e BCP à SOLFERINO en 1859.
  • La Croix de Guerre 14-18 avec palmes.
  • La Croix de Guerre 39-45 avec palmes.
  • La médaille italienne du mérite de guerre.
  • La Croix de Guerre norvégienne.
  • Croix de Guerre des TOE avec 1 palme et la fourragère aux couleurs de la Légion d’Honneur gagnée pendant la Guerre 39-45 et en INDOCHINE.

Les Chasseurs vont prouver leur compétence.

- En 1844 avec le Maréchal Bugeaud, 4 Bataillons se distinguent au combat d’ISLY :

ISLY sera la 1ère inscription portée au Drapeau.

- L’année suivante, en septembre 1845, toujours en ALGERIE, c’est cette fois le 8e Bataillon qui combat à SIDI-BRAHIM et y sera décimé.

SIDI-BRAHIM sera la 2ème inscription au Drapeau. SEBASTOPOL sera la 3ème inscription au Drapeau.

- Au cours de la deuxième campagne d’ITALIE en 1859, le 10e Bataillon inscrira une inscription supplémentaire au Drapeau.

SOLFERINO sera la 4ème inscription au Drapeau.

- Le 11ème Bataillon combat, avec l'ardeur qui caractérise si bien les Chasseurs, au Tonkin et en Annam (1885-1888).

EXTREME ORIENT sera la 5ème inscription au Drapeau.

- En 1895, le 40ème Bataillon est formé de volontaires des 11, 12, 14 et 22ème. Leurs actions donnera une nouvelle inscription au Drapeau.

MADAGASCAR sera la 6ème inscription au Drapeau.

- De 1912 à 1914, les 7e et 14e Bataillon combattent en AFRIQUE du Nord.

MAROC sera la 7ème inscription au Drapeau.

- Puis ce fut la première guerre mondiale. 78 Bataillons en trois « Divisions bleues » sont engagés sur tous les fronts dès 1914. 82000 « Diables bleus » tombent au champ d’Honneur.

LA GRANDE GUERRE sera la 8ème inscription au Drapeau.

- Au cours de cette Grande Guerre les Chasseurs auront gagnés 242 palmes, 70 fourragères dont 5 rouges qui iront orner leurs fanions. Pendant l’éprouvante (environ 82 000 Chasseurs sont morts aux combat)campagne de 1939-1945, les corps Chasseurs font honneur à leur Drapeau :

BLAREGNIES et NORVEGE seront la 9ème et la 10ème inscription au drapeau.

- Après la dissolution de l’Armée d’Armistice, nombreux sont les cadres et les Chasseurs qui se retrouvent pour continuer la lutte en particulier dans les maquis des Alpes comme le 27e BCA.

LES GLIERES sera la 11ème inscription au Drapeau.

- Après le 8 mai 1945, 18 Bataillons de Chasseurs reprennent leur place dans l’ordre de bataille de l’Armée Française. Dès la fin 1946, les 6e, 11e, 13e et 27e BCA s’illustrent en EXTREME ORIENT. On notera de nombreux combats notamment au poste de Dat Do Phong où la section du capitaine Dessertaux du 13ème BCA "fait Sidi Brahim". Au TONKIN en 1950, le 10e BCP, par sa conduite au feu, mérite la douzième inscription sur le Drapeau des Chasseurs et se voit attribuer 2 palmes avec la fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre des TOE à son Fanion.

INDOCHINE sera la douzième inscription au Drapeau.

- De 1952 à 1962, les Chasseurs vont se retrouvés une nouvelle fois en Afrique du Nord où ils mèneront encore de nombreux combats, surtout en Algérie. Le 19 novembre 2004 un Arrêté relatif à l'attribution de l'inscription AFN 1952-1962 sur les drapeaux et étendards des formations des armées et services autorise le Drapeau des Chasseurs à porter cette nouvelle inscription.

AFN 1952-1962 sera la 13ème inscription au Drapeau.


Un commentaire pour “Le Drapeau des Chasseurs à pieds
  1. mdr13bca dit :

    Vous pouvez laisser vos commentaires et/ou remarques ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Stats du site :

 Aujourd'hui :   6
 En ligne :   1
 Total :   9983

Tweets des Mdr du 13e BCA...